Minneapolis innove avec une usine de biochar municipale

Biochar. CC BY 2.0

Biomasse
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La ville de Minneapolis, aux États-Unis, s'apprête à inaugurer une installation pionnière de production de biochar.

Ce projet, d'un coût de 1,5 million de dollars, sera la première usine municipale de ce type au monde.

Le biochar, un charbon végétal aux multiples vertus écologiques, sera produit à partir de déchets de bois. L'usine, d'une superficie de 394 mètres carrés, devrait être opérationnelle à l'automne 2024. Elle traitera jusqu'à 3 600 tonnes de déchets de bois par an pour produire 500 tonnes de biochar.

En partenariat avec la start-up BluSky Carbon, la ville utilise une technologie de pyrolyse qui chauffe le bois à 371°C en l'absence d'oxygène. Le biochar ainsi produit sera certifié par l'International Biochar Initiative.

Les applications du biochar sont nombreuses : amélioration de la qualité des sols, augmentation des rendements agricoles, rétention d'eau dans les sols et potentielle filtration des eaux pluviales. La ville prévoit d'utiliser le biochar dans des projets publics et d'en faire don à des groupes communautaires dans les zones urbaines les plus polluées.

Cette initiative s'inscrit dans une démarche plus large de lutte contre le changement climatique et de gestion durable des déchets. Minneapolis, l'une des sept villes au monde à avoir reçu un financement pour des projets de biochar, montre ainsi la voie en matière d'innovation environnementale urbaine.