Les grands titres

Cultivant son image d'exploratrice des tendances futures, Citroën a dévoilé ce 29 septembre un concept car audacieux préparant la voiture de demain à un monde moins abondant en ressources, n'hésitant pas à troquer l'acier du capot et du toit pour du ... carton.

Des chercheurs du Digital Cellulose Center ont conçu un papier surcapaciteur qui peut stocker de l’énergie renouvelable à grande échelle.

Le chef de file en emballages à la consommation, Graphic Packaging International, lance en grande pompe sa solution d’emballage KeelClip aux États-Unis avec l’installation d’une machine KeelClip 1600 pour multipacks à l’usine de Liberty Coca Cola Beverages à Elmsford, NY.

Basée en Nouvelle-Aquitaine, l’entreprise Guyenne Papier a mis au point un procédé d’enduction permettant de conférer au papier des propriétés telles que la thermoscellabilité, la résistance à l’eau, ou encore à la graisse.

Stora Enso et Northvolt unissent leurs forces pour créer des batteries durables à base de lignine provenant de forêts nordiques.

Lorsqu’il s’agit d’emballage, le papier et le carton constituent des solutions versatiles, légères et protectrices éprouvées, et leur imprimabilité en font le choix tout indiqué pour les détaillants.

Une équipe de chercheurs de l'Empa a mis au point une pile en papier jetable activée par l'eau.

Il est maintenant scientifiquement prouvé que la réutilisation doit être considérée au cas par cas et ne constitue pas toujours le meilleur choix environnemental. Une étude révisée par des pairs démontre que l’emballage réutilisé a un impact climatique plus élevé que le carton ondulé recyclable.

Créer des produits pratiques à partir de ressources renouvelables comme le bois, tel est l’objectifs de scientifiques utilisant le seul synchrotron au Canada.

Georgia Tech – L’industrie américaine des pâtes et papiers utilise de grandes quantités d’eau pour produire de la pâte de cellulose à partir des arbres.

Environ 181,5 milliards de tonnes de biomasse lignocellulosique sont produites chaque année par la biosphère.

Yale – Les contenants en plastique polluent notre environnement et prennent des centaines d’années à se décomposer. Une équipe de recherche de la Yale School of Environment, avec à sa tête le professeur Yuan Yao et Liangbing Hu, ont créé un bioplastique de qualité à partir de sous-produits du bois.