Première bouteille en papier 100% recyclable

Source : Pepsico

Avancées dans l’industrie papetière
Outils
Typographie

À travers un partenariat avec la firme Pulpex, PepsiCo s’est engagé dans une avenue de recherche et développement qui pourrait bien changer la face du secteur de l’emballage.

Le début de l’histoire remonte à 2019 alors que Ron Khan, VP Emballage pour boissons chez Pepsico, caresse une ambition, soit celle de développer des bouteilles en carton pour les boissons. « Nous songeons à ce concept depuis quelque temps déjà mais nous ne pouvions trouver la bonne technologie, » de commenter M. Khan.

Deux ans plus tard, M. Khan tient finalement dans ses mains un prototype de ce qu’il est convenu d’appeler la première bouteille en papier entièrement recyclable au monde. Grâce à un partenariat d’avant-garde et à la vision de PepsiCo, l’équipe de R&D se dit prête à ajouter cette solution d’emballage nouveau genre partout dans le monde. « Cette bouteille offre de rares opportunités, ajoute M. Khan. Elle provient de source durable, elle est recyclable et naturelle … en un mot, les avantages sont énormes. »

A la base de ce projet, un partenariat clé avec la compagnie d’emballage Pulpex Limited. Les deux partenaires travaillent ensemble pour offrir à échelle commerciale cette bouteille nouveau genre. « Il n’y a rien de semblable actuellement sur le marché, ajoute M. Khan, qui avoue que le concept a déjà fait l’objet de tentatives auparavant, mais il fallait constamment composer avec une couche intérieure en plastique, une barrière physique qui empêchait du même coup le recyclage de la dite bouteille.

Le groupe de designer chez PepsiCo précise que la marque et les images de marque seront imprimées directement sur la bouteille, donc sans étiquette. La mention « recyclable » sera aussi imprimée, de façon à inspirer les clients sur la durabilité du produit. A venir : plusieurs tests en laboratoire pour évaluer la sécurité, la performance et la recyclabilité du produit avant de le mettre dans les mains du consommateur. Les ajustements qui s’en suivront prendront quelques mois mais le produit final constituera une percée phénoménale dans le secteur des boissons.


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier