Nouveau comité directeur intégré des relations avec les Autochtones

De l’industrie
Typographie
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Paper Excellence Canada, Résolu et Domtar s’affairent à former une seule entreprise, et divers groupes des trois entités s’unissent dans un travail de collaboration.

Coup d’envoi du nouveau comité

Le comité directeur intégré des relations avec les Autochtones se réunit mensuellement depuis septembre dernier. L’objectif initial était de mettre l’expérience de ses membres en commun et de définir le mode de fonctionnement de chaque programme de relations avec les Autochtones. À terme, le comité concevra un programme unique en établissant des normes fondées sur nos pratiques exemplaires et en harmonisant nos politiques de relations avec les Autochtones ainsi que nos engagements en la matière.

Chaque entreprise aborde les relations avec les Autochtones selon son propre contexte commercial. Paper Excellence Canada exerce ses activités principalement en Colombie-Britannique, où elle n’a aucune tenure forestière; elle possède aussi une usine en Saskatchewan. Résolu gère quant à elle des terrains forestiers, cédés et non cédés, au Québec et en Ontario ainsi que des usines de pâte, de papier et des installations de produits du bois. De son côté, Domtar a une empreinte opérationnelle moindre : elle exploite une usine à Windsor, au Québec, qui est toutefois la plus grande usine canadienne de papier fin non couché, et elle gère des terrains forestiers dans le sud du Québec.

Paper Excellence Canada et Résolu ont déjà chacune des partenariats commerciaux avec des Autochtones (voir ci-dessous), et les trois entreprises entretiennent d’excellentes relations de travail avec des groupes autochtones dans les régions où elles sont présentes.

Exemples de partenariats commerciaux avec des Autochtones

  • La scierie Thunder Bay (Ontario), qui exerce ses activités selon un modèle d’affaires unique auquel souscrivent Résolu et la Première Nation de Fort William, est la première installation au Canada à être exploitée conformément à des règlements adoptés en vertu de la Loi sur le développement commercial et industriel des Premières Nations, qui facilite l’essor industriel des Premières Nations sur leurs terres. Cliquez ici pour en apprendre davantage.
  • La scierie Opitciwan, située à 630 km au nord de Montréal (Québec), est une coentreprise de Résolu et du conseil de bande d’Obedjiwan. Elle est exploitée avec succès depuis 1999. Cliquez ici pour en apprendre davantage.
  • Paper Excellence Canada est partenaire d’Atli Chip LP, une installation de déchiquetage de billes entières dans le nord de l’île de Vancouver qui appartient majoritairement à la Première Nation ‘Namgis et qui fournit de la fibre aux usines de Paper Excellence. Cliquez ici pour en savoir plus sur Atli Chip.
  • Par l’entremise de son usine Meadow Lake, en Saskatchewan, Paper Excellence Canada fait partie de Mistik Management Ltd, qui est responsable de l’accord d’aménagement forestier provincial dans ce secteur. Mistik est un partenariat égal entre l’usine Meadow Lake et NorSask Forest Products, laquelle est détenue par le conseil tribal de Meadow Lake. Cliquez ici pour en savoir plus sur Mistik.

Membres du comité directeur des relations avec les Autochtones

Voici les professionnelles et professionnels dévoués qui composent le comité. Ils ont de solides antécédents en relations avec les Autochtones et de nombreuses années d’expérience dans l’industrie forestière.

Pierre Cormier, ingénieur forestier, vice-président, Foresterie et Opérations forestières, Québec et Ontario, a œuvré au sein du secteur des produits forestiers depuis plus de 30 ans. Aujourd’hui, Pierre est responsable de l’approvisionnement en bois rond provenant des filières forestières (forêts publiques, forêts privées, bois aux enchères), au Québec, ainsi que des scieries Thunder Bay, Ignace et Atikokan, en Ontario. Il assume également la présidence du comité consultatif des orientations stratégiques et tactiques de FPInnovations, un organisme à but non lucratif en R-D spécialisé dans la création de solutions pour le secteur canadien des produits forestiers.

« Nos relations avec les communautés doivent être basées sur le respect et la confiance. C’est en travaillant ensemble sur des projets locaux que nous pourrons continuer à bâtir nos partenariats d’affaires pour un avenir meilleur pour tous et toutes. »

Éric Lapointe, ingénieur forestier, surintendant des opérations forestières. Éric, qui travaille dans le secteur des produits forestiers depuis plus de 20 ans, gère les opérations forestières associées à l’usine Windsor, dans le sud du Québec, conformément aux normes de certification ISO 14001, SFI® et FSC®. « En respectant la norme de certification FSC, notre équipe en reconnaît le principe numéro 3 relatif aux droits des peuples autochtones. Cette norme m’a donné l’occasion, au fil des ans, de mieux comprendre la réalité des nations autochtones avec lesquelles nous traitons et de tisser des liens qui n’auraient autrement pas été possibles. » 

Kim Lefebvre, forestière professionnelle inscrite et directrice des partenariats avec les Autochtones relatifs à l’approvisionnement en fibre. Kim a une expérience de près de 20 ans dans le secteur des produits forestiers. Elle est chargée de conclure avec les communautés autochtones des partenariats relatifs à l’approvisionnement en fibre. « La collaboration avec nos collègues de Résolu et de Domtar nous a été précieuse pour constater comment la réconciliation avec les Autochtones était favorisée dans diverses régions du pays. Je suis impatiente de tirer profit de nos connaissances collectives pour rehausser notre programme de relations avec les Autochtones. »

Tom Ratz, forestier professionnel inscrit et forestier en chef pour l’Ontario. Tom est dans le secteur des produits forestiers depuis plus de 40 ans. Au fil du temps, il a travaillé à cultiver des relations honnêtes et durables avec les communautés. Il a été le premier président du comité des relations avec les Autochtones de l’Ontario Forest Industries Association (OFIA), poste qu’il occupe toujours. « J’ai hâte de collaborer avec mes collègues et de leur montrer à quel point les rapports sur le terrain à l’échelle locale sont importants pour bâtir des relations. »

Étienne Vézina, ingénieur forestier et directeur principal, Foresterie. Étienne, qui travaille dans le secteur des produits forestiers depuis plus de 20 ans, est responsable de la certification forestière et de la certification de la chaîne de traçabilité. Il est membre du comité DEI du Groupe Papier Excellence, membre du conseil d’administration de FSC Canada et coprésident du comité des relations avec les Autochtones de l’Association des produits forestiers du Canada. « Je me suis toujours intéressé à la façon dont se passe la réconciliation avec les Autochtones dans l’Ouest canadien, et je suis maintenant heureux de pouvoir en parler avec mes collègues. Voilà une belle occasion de profiter des enseignements qu’offrent les pratiques exemplaires de toutes nos installations nord-américaines. »

Lana Wilhelm, forestière professionnelle inscrite et directrice des Relations avec les Autochtones. Lana collabore avec les communautés autochtones du secteur de la foresterie depuis 20 ans. En qualité de présidente du comité directeur des relations avec les Autochtones, qui supervise l’élaboration d’un programme commun, elle a pris l’initiative de se rapprocher de ses collègues de toutes les unités commerciales afin de dégager des pratiques exemplaires en matière de relations avec les Autochtones. En collaborant avec les communautés autochtones à l’échelon tant national que régional, Lana a pu apporter à l’entreprise une diversité de points de vue menant à un engagement significatif.

« Nous avons la chance de puiser à l’interne dans un bassin d’expérience collective de plus de cent ans et ainsi placer la barre haute quant à des partenariats fructueux avec les Autochtones. Notre comité directeur est désormais une source de soutien et d’orientation pour nos unités commerciales. »