Topring : bien plus que de l’air … comprimé

Profil d’entreprise
Outils
Typographie

Avec un réseau de tuyauterie, de joints et de robinets qui peut souvent paraitre complexe, votre salle des compresseurs cache parfois de mauvaises surprises. Ce n’est que de l’air, dites-vous? Si l’air est partout dans votre usine, celui-ci est distribué avec un coût.

Or laissez-vous vos robinets couler s’il y a une fuite d’eau? Certainement pas. Il en va de même avec le système de tuyauterie pour l’air comprimé. Contrairement à l’eau ou l’huile, les fuites d’air sont invisibles et sans dégât … mais elles coûtent cher. Que faire? On doit privilégier une approche proactive à l’aide d’un programme de détection de fuites effectué sur une base régulière.

Topring propose toute une gamme de produits (8000 produits pour être précis) et services pour assurer la performance de votre réseau d’air comprimé et l’efficacité de vos procédés en usine. Que ce soit à cause de fuites sur le réseau ou d’une mauvaise configuration de votre système d’air comprimé, Topring peut vous aider à choisir les produits adaptés à vos conditions d’opération pour rendre votre réseau étanche et ainsi réduire vos coûts d’exploitation.

Topring 30nov21 2 

Identifier pour mieux intervenir

Pour intervenir adéquatement sur votre réseau d’air comprimé, il faut pouvoir identifier les symptômes de fuites. Ces symptômes sont nombreux : par exemple, vos compresseurs peuvent se mettre en marche même lorsque les outils ou les équipements sont à l’arrêt. Ou encore les outils ou équipements pneumatiques manquent d’air lorsqu’ils sont en marche. Les fuites sont parfois perceptibles à l’oreille et vous pourriez entendre un bruit d’échappement. Tout commence par une ou deux simples petites fuites qui ne se remarquent peut-être pas tout de suite. Puis les fuites se multiplient ou grandissent. 

L’accumulation des fuites ne cause pas uniquement un souci d’efficacité et de productivité du système dans sa globalité, mais engendre également de fortes dépenses énergétiques. Avec des frais liés à l’air comprimé qui varient autour de 0,25 $/1000 pi3 (0,08 $/kWh), une usine moyenne peut potentiellement économiser de fortes sommes d’argent simplement en établissant un programme de détection et de réparation des fuites. Chaque fuite a un coût. Voilà pourquoi il est important d’agir rapidement.

Topring 30nov21 3 

Approche de sensibilisation

Un audit permet non seulement de poser un diagnostic mais aussi (et surtout) de sensibiliser les preneurs de décision en usine, notamment le directeur général, celui de la maintenance ou le responsable de la santé sécurité. « Nous sommes des spécialistes en composantes pneumatiques mais notre approche et notre expertise se veulent globalisantes. Nous couvrons tout de A à Z et sommes en mesure de proposer les solutions qui s’imposent, » de préciser Anne-Catherine Ménard, co-présidente de Topring.

Un audit est la façon la plus directe d’établir l’état de votre situation et donc : 

  • D’avoir une évaluation globale des pertes d’air 
  • D’identifier les localisations critiques en lien avec les pertes d’air 
  • D’estimer les coûts liés aux fuites 
  • De mettre en place les actions nécessaires selon les priorités 

Les pertes en énergie se manifestent de deux façons : perte de pression, d’une part, mais aussi débit réduit. « Trop souvent on ne se soucie que de la pression des compresseurs mais on oublie le CFM, le débit d’air qui est tout autant une mesure d’efficacité des compresseurs, » prend le soin d’expliquer Dominic Fecteau, conseiller technique et commercial chez Topring. Ce qui explique que l’on privilégie parfois de grossir la tubulure d’un réseau pour avoir un impact positif sur le débit d’air.

De plus, le secteur de l’air comprimé évolue à pas de géant et l’arrivée des conduites d’air en aluminium a complètement révolutionné le secteur. « Dans un contexte papetier, avec ses contraintes d’humidité et de rouille, il est certain qu’on privilégie l’utilisation de l’aluminium versus l’acier. Aujourd’hui, on peut mettre à niveau un réseau d’air comprimé sans tout chambouler et partir du réseau existant. » commente Alexandre Ménard, directeur des ventes nationales.

Mesurer et passer à l’action

Les appareils de mesure à l’ultrason sont très efficaces pour mesurer les fuites d’air comprimé, particulièrement pour les endroits en hauteur (jusqu’à 20 mètres). Cette méthode est très précise et donc à privilégier autant que possible. Faites affaire avec des experts spécialisés en détection de fuites. Communiquez avec l’un des conseillers Topring pour en savoir plus sur cette méthode efficace de détection de fuites d’air. « Nous vous accompagnerons entièrement dans votre démarche, » de promettre Dominic Fecteau.

Une méthode assez intuitive pour détecter la présence des fuites d’air consiste à tendre l’oreille lorsque le système d’air comprimé est à l’arrêt. Vous serez en mesure d’entendre et ensuite sentir au touché les fuites d’air. Naturellement, ceci ne peut s’avérer possible que pour des fuites assez majeures et vous devez être en mesure de vous approcher suffisamment du réseau d’air pour le toucher.

Vous avez probablement déjà entendu parler de la méthode de la bouteille d’eau légèrement savonneuse. C’est une technique économique et simple pour détecter les fuites. Elle consiste à pulvériser de l’eau savonneuse aux raccordements. Des bulles savonneuses apparaitront aux points critiques. Vous verrez alors où sont situées les fuites. 

En résumé, vous connaissez votre système à air comprimé mieux que quiconque. Un entretien régulier des composantes du système assure sa bonne marche et son efficacité. Sa fréquence doit être adaptée aux conditions d’utilisation.  

Topring 30nov21 4

La détection des fuites d’air est une étape importante du processus de maintenance du système d’air comprimé. La réparation des fuites d’air l’est tout autant, sinon même plus! Malheureusement, il arrive souvent que des entreprises investissent dans un programme de détection de fuites pour ensuite ne jamais passer à l’action. Faites-vous un plan à long terme et en continu : commencez par la réparation des points les plus critiques, puis les moins critiques.  

Quelques exemples d’opérations d’entretien : 

  • Utilisation d’un scellant adéquat pour filets afin d’éliminer les fuites 
  • Remplacement des éléments de filtration 
  • Serrage des raccords aux endroits requis 
  • Remplacement des raccords rapides, tuyaux flexibles et outils à air défectueux 

L’objectif ultime sera toujours de disposer d’un air propre et sec.

Topring 30nov21 5

 

Les questions à se poser avant de passer à l’action :

  • Mes procédés fonctionnent-ils de façon efficace?
  • La performance de mon réseau d’air comprimé est-elle optimale?
  • L’utilisation de l’air comprimé à l’usine se fait-elle de façon sécuritaire?
  • Quelles sont les économies d’énergie que nous pouvons réaliser?
 

À propos de Topring

L’air comprimé est une source d’énergie essentielle utilisée dans plusieurs industries notamment dans les pâtes et papiers. Notre offre couvre tous les aspects d’un réseau d’air comprimé : traitement de l’air, transport des fluides, connexion aux équipements pneumatiques, régularisation de l’air et automatisation des procédés. Nos produits répondent aux normes de qualité, de sécurité et aux besoins spécifiques de l'industrie.


Faites appel à l’équipe Topring pour vous guider à travers vos projets d’optimisation de votre réseau d’air comprimé. www.topring.com 

Topring 30nov21 6