Des experts disponibles pour discuter des perspectives forestières canadiennes et de la COP26

De l’industrie
Outils
Typographie

Alors que la communauté internationale se réunit pour discuter de la crise climatique, des objectifs mondiaux et des solutions connexes à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) à Glasgow, des experts de l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) sont disponibles pour discuter des perspectives forestières canadiennes en matière d'action climatique et du rôle important que l’aménagement durable des forêts et les produits dérivés du bois joueront dans la transition du Canada vers une économie carboneutre d'ici 2050.

Notre équipe est disponible pour offrir une expertise et des réflexions liées aux priorités du secteur forestier canadien : aménagement durable des forêts et cycle du carbone, adaptation aux changements climatiques, gestion des ravageurs et des incendies, innovation en bioéconomie forestière, conservation de la biodiversité et infrastructures et approvisionnement verts.

Le président et chef de la direction de l'APFC, Derek Nighbor, a récemment été réélu pour un troisième mandat à la présidence du Conseil international des associations forestières et papetières (ICFPA). L'ICFPA favorise le dialogue entre les associations nationales et régionales de produits forestiers de 28 pays du monde. Il développe et promeut des engagements mondiaux liés à l’aménagement durable des forêts, au recyclage, à l'innovation dans le secteur forestier, à la conservation de l'eau, à l'atténuation des changements climatiques, à la garantie d'un milieu de travail sécuritaire et inclusif et à l'optimisation de l'utilisation de produits écologiques à base de bois et de papier.

Par l'intermédiaire de l'ICFPA et en partenariat avec ses homologues internationaux, l'APFC participera à trois événements et lancements mondiaux dans le cadre de la COP26, dont le premier a eu lieu plus tôt ce matin au Royaume-Uni :

  • Manifeste international sur le bois (aujourd'hui) : L'APFC, qui est membre d’un organisme consultatif mondial et commanditaire du festival World of Wood, a participé ce matin au lancement à l’échelle mondiale d’un manifeste sur le bois. Celui-ci présente les avantages d'utiliser davantage de bois dans la construction et la rénovation, en soulignant que le bois provenant de forêts gérées durablement contribue à lutter contre les changements climatiques. Le communiqué de presse est joint à titre d'information et le rapport complet est disponible ici.
  • Lancement d’une feuille de route sur la carboneutralité du secteur forestier (sous embargo - date prévue : 6 novembre) : L'APFC appuie le lancement de la feuille de route sur la carboneutralité du groupe des solutions forestières du World Business Council for Sustainable Development (WBCSD).
  • Événement « Forêts et fibre » de la COP26 (11 novembre à 12 h 30 GMT) : Le président et chef de la direction de l'APFC, Derek Nighbor, animera cet événement parallèle aux côtés de dirigeants de l'industrie de l'Union européenne, des États-Unis et de l'Afrique du Sud pour discuter des solutions forestières pour les changements climatiques, la reprise économique et l'économie circulaire.

Informations générales

La foresterie canadienne est ancrée dans les principes de durabilité, de biodiversité, de conservation et de renouvellement des forêts :

  • Le bois est un matériau renouvelable et il stocke le carbone.
  • Le Canada abrite 9 % des forêts du monde et près de 40 % des forêts certifiées par des tiers dans le monde. Nous sommes connus dans le monde entier comme un chef de file de l’aménagement durable des forêts et pour fabriquer des produits de haute qualité respectueux de l'environnement.
  • Compte tenu de l'abondance de nos forêts, de notre engagement à les conserver à jamais en tant que forêts, du pouvoir de stockage du carbone des produits du bois et de l’occasion qui s'offre à nous d'utiliser le bois pour remplacer des produits plus gourmands en combustibles fossiles et contribuer à la décarbonisation d'autres secteurs, nous sommes l'un des seuls secteurs à pouvoir aller au-delà de la carboneutralité.
  • Nous avons déjà réduit les émissions de GES de nos usines de plus de 66 % depuis le début des années 1990 et nous avons été le premier grand groupe industriel au pays à proposer un plan pour contribuer à l’atteinte des objectifs du gouvernement fédéral en vertu de l'Accord de Paris.  
  • D'ici 2030, le secteur forestier canadien retirera 30 Mt de CO2 de l'atmosphère chaque année - ce qui représente plus de 10 % de l'objectif d'atténuation des changements climatiques du Canada ou l'équivalent de retirer plus de 9 M de voitures de la circulation. Cet engagement a été pris dans le cadre du Défi des changements climatiques 30 en 30 de l'industrie, lancé en mai 2016 à la suite de la signature de l'Accord de Paris.
  • Les travailleurs forestiers canadiens gèrent nos forêts partout au pays en mettant l'accent sur la prise en compte de valeurs multiples parfois concurrentes, notamment le soutien aux espèces en péril, l'adaptation au climat, la gestion des ravageurs et des incendies, la préservation des milieux humides et le soutien à la santé des bassins versants - tout en fournissant des emplois essentiels aux familles des communautés rurales et nordiques.

L’APFC offre une voix, au Canada et à l’étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l’environnement. L’industrie des produits forestiers, dont le chiffre d’affaires annuel dépasse 80 milliards de dollars, a des activités dans plus de 600 collectivités. Elle procure 230 000 emplois directs et plus de 600 000 emplois indirects d’un océan à l’autre, ce qui en fait l’un des principaux employeurs au pays.


Source : APFC