Accueil Blogues Michel Côté Pourquoi les planificateurs n’ont-ils pas le temps de planifier?

Pourquoi les planificateurs n’ont-ils pas le temps de planifier?

Envoyer Imprimer PDF

En tant que consultant, j'ai la possibilité de mener des entrevues et de converser avec un grand nombre d'employés dans le cadre des diagnostics de maintenance et fiabilité que je réalise chez les clients de Prosygma. Je dois admettre que je suis toujours impressionné et surpris d'entendre des commentaires qui reviennent régulièrement et ce, peu importe le type d'organisation où nous faisons le diagnostic : des planificateurs qui nous expliquent qu'ils n'ont pas le temps de planifier, des superviseurs qui n'ont pas le temps de superviser, etc.

Il existe des solutions à ce problème. Les organisations doivent avoir des descriptions claires des rôles et responsabilités qui incombent aux planificateurs de maintenance, aux superviseurs, aux coordonnateurs, aux opérateurs, etc.

Les rôles d'un planificateur ou d'un superviseur varient d'une organisation à l'autre selon les processus de gestion établis, mais aussi en raison de la taille de l'usine ou du site.

Il est toutefois difficile d'établir des rôles et responsabilités lorsqu'on n'a pas préalablement documenté et cartographié les processus d'affaires de la planification et de l'ordonnancement ainsi que les autres processus de gestion. Une fois ces processus élaborés, documentés et validés, on pourra écrire les rôles et responsabilités de chacun des intervenants qui sont impliqués dans leur exécution.

Si vous avez une description trop générale des rôles et responsabilités de votre planificateur, il y a de fortes chances que votre planificateur soit régulièrement occupé à gérer des urgences, à remplacer le superviseur ou à acheter des articles pour des projets spéciaux ou des modifications d'équipements.

Lorsque les rôles et responsabilités ne sont pas clairement établis et communiqués à l'ensemble de l'équipe, il est très difficile pour un planificateur de résister et de dire non lorsqu'il est sollicité par les superviseurs et les employés pour effectuer des tâches qui apporteront peu de valeurs à la fonction de planification.

Un planificateur ne devrait pas :

  • Être au service du superviseur et des hommes de métier
  • Réagir aux urgences
  • Être un acheteur
  • Faire des activités administratives qui consomment trop de son temps
  • Être un « planificateur de bureau »
  • Être le guichet de dépannage du département

Vous avez des enjeux de cette nature dans votre entreprise et désirez en savoir en plus sur les bonnes pratiques au niveau des rôles et responsabilités ? N'hésitez pas à nous contacter ou à participer à nos sessions de formation de 2 jours en planification et ordonnancement.

https://www.prosygma.ca/fr/formations


 Michel Côté est consultant sénior et Vice-président chez Prosygma. Il a plus de 20 ans d'expérience à déployer les bonnes pratiques en fiabilité et maintenance. Avant de joindre Prosygma, Michel occupait le poste de directeur des systèmes de maintenance chez Cascades où il a été responsable de l'évaluation et de l'implantation des meilleures pratiques en maintenance et fiabilité pour l'ensemble des usines du groupe tissu au Canada et aux États-Unis d'Amérique.

Michel a passé la plus grande partie de sa carrière pour une des plus importantes compagnies minières (Glencore) où il a déployé et géré avec succès des activités d'optimisation de maintenance et de fiabilité à l'affinerie de zinc de CEZ à Valleyfield.


 
www.prosygma.ca

 

 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
buckman banner
paper & beyond
fpinnovations banner
cristini banner
le maitre papetier