Afin de garantir que les activités puissent reprendre ou continuer da​ns les conditions les plus sûres et les plus saines possible dans le contexte de la COVID‑19, la CNESST propose une trousse d’outils.

Cette année, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail des Nations Unies est centrée sur la réponse aux flambées de maladies infectieuses au travail, et l’accent porte, évidemment, sur la santé et la sécurité des travailleurs en contexte de pandémie de COVID-19.

Québec, le 28 avril 2020 - Alors que le gouvernement du Québec vient d’annoncer la réouverture prochaine de certains secteurs de l’économie, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) lance une trousse d’outils virtuelle, qui permet d’aider et de soutenir les employeurs et les travailleurs à se conformer aux consignes sanitaires de la santé publique.

Québec, le 20 avril 2020 - Alors que les Québécois effectueront un retour au travail graduel dans les semaines et les mois à venir, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) lance aujourd’hui une nouvelle campagne publicitaire, conçue spécialement en lien avec la COVID‑19, sous le thème « Le Québec se remet au travail, en toute sécurité ».

L'usine de carton d'Iggesund Paperboard à Workington, au Royaume-Uni, n'a pas eu un seul accident nécessitant une absence pendant toute l'année 2019. Tout un exploit, d'autant plus que plus de 320 personnes y travaillent, et ce dans un environnement à risques.

Après plus de 3 ans de développement et des investissements majeurs, l'entreprise Flexlite Sécurité et Défense de Témiscouata-sur-le-Lac est enfin prête à présenter aux industries un innovant système de géolocalisation. Cette technologie permettra aux entreprises de prévenir les accidents et d'assurer la sécurité de ses travailleurs.

Les papetières ontariennes qui mettent en œuvre avec succès des programmes de santé et de sécurité sur leur lieu de travail pourraient être financièrement récompensées grâce à un nouveau programme de 140 millions de dollars financé par le gouvernement provincial.

Au début des années 2000, les membres de l’équipe de direction de la scierie de La Doré (Québec) de Résolu ont remarqué que les travailleurs chargés de trier le bois pendant les quarts de nuit risquaient de commettre des erreurs quand ils devenaient somnolents.

Plus d'articles...