Pour de l’emballage papier résistant à l’eau

Source : Two Sides

Avancées dans l’industrie papetière
Typographie

Lorsqu’il s’agit d’emballage, le papier et le carton constituent des solutions versatiles, légères et protectrices éprouvées, et leur imprimabilité en font le choix tout indiqué pour les détaillants.

Et puis avec un taux de recyclage de 83% en Europe, l’emballage en papier et une des formes de solutions la plus durable.

Par contre, le papier a toujours un adversaire de taille auquel il n’arrive pas à résister : l’eau. Si cela n’a aucune incidence pour la plupart des colis livrés chaque jour par camion, plusieurs produits sont sensibles à l’humidité, que ce soit les produits électroniques et les vêtements.

Le papier à propriété barrière n’a rien de nouveau, mais la quantité de plastique utilisés dans ces papiers les rendent difficiles à recycler. C’est pourquoi le développement d’un papier 100% recyclable résistant à l’eau constitue une avancée majeure dans le secteur de l’emballage. Une des premières compagnies à avoir annoncé l’arrivée d’un tel papier est Mondi qui, avec l’aide de l’équipementier allemand Beck Packautomaten, a lancé le papier à propriété barrière. Le nouveau venu sur le e-commerce est fabriqué de 95% de papier, ce qui le rend recyclable dans toutes les filières.

La deuxième compagnie à s’être lancée dans l’arène est Smurfit Kappa, qui a récemment introduit AquaStop, un papier résistant à l’eau qui peut être recyclé avec tous les emballages standards. AquaStop est conçu pour remplacer les plastiques à usage unique dans l’emballage et offre les mêmes propriétés barrières contre l’eau et la condensation. « Notre équipe de développement de produits a travaillé d’arrache-pied pour offrir une solution 100% recyclable dans toutes les usines standards de recyclage, » d’expliquer Lars Henricksson, VP, Développement de produits, Division Papier chez Smurfit Kappa. AquaStop, contrairement aux solutions laminées ou enduites de plastique, sont recyclables à 100%. »

Le papier recyclable résistant à l’eau va transformer l’industrie de l’emballage, évaluée à 49,2 milliards$. Nous ne sommes qu’au début de cette tendance lourde pour une industrie dont le taux de recyclage de 82,9% (en date de 2018) est le plus élevé comparativement au recyclage des métaux (80,1%), du verre (74,7%) et du plastique (41,8%).


Jaclin Ouellet, Journaliste, Le Maître papetier