Célébrons le 20e anniversaire de la Semaine nationale de réduction des déchets

De l’industrie
Outils
Typographie

Des cendres de biomasse pour l’agriculture durable

Saviez-vous que les cendres de la biomasse produite par l’usine d’Irving Pulp & Paper est un produit agricole enregistré, en vertu de la réglementation de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)?

Depuis 2004, JDI composte 100 % des résidus organiques issus de ses sites pour créer des matériaux recyclés qui sont utilisés par la suite par les agriculteurs dans leurs champs. En utilisant les résidus de chaux et de cendres, les agriculteurs ont été en mesure d’économiser des millions de dollars!

« Les déchets qui étaient autrefois destinés aux décharges sont désormais réutilisés comme fertilisants pour l’amélioration des sols agricoles », a déclaré Renée Morais, coordonnatrice environnementale de JDI.

Ces cendres sont des sous-produits des chaudières à biomasse utilisées par JDI sur trois de ses sites au Nouveau-Brunswick : l’usine de pâte et de papier à Saint John et nos scieries Grand Lake Timber à Chipman et Scierie Grande Rivière à Saint-Léonard.

Plus de 100 000 tonnes de résidus ont été détournées des sites d’enfouissement et utilisées comme engrais depuis le lancement du programme.

Amélioration environnementale de 28,8 millions $

En 2018, Lake Utopia Paper a célébré la réalisation d’une amélioration environnementale à hauteur de 28,8 millions $ dans une nouvelle installation de traitement environnemental.

« Il s’agit d’une nouvelle installation ultramoderne, qui servira Lake Utopia Paper sur le long terme », confie Rick Wasson, directeur des opérations techniques. « Cela apportera une stabilité au système environnemental afin de garantir que nous respectons et dépassons toujours nos obligations en matière de conformité. »

Un excellent exemple de la façon dont J.D. Irving, Limited s'efforce de réduire, de réutiliser et de recycler - cet investissement permet à l'usine d’extraire du biogaz renouvelable à partir de matières organiques trouvées dans les eaux usées et de le convertir en vapeur, qui est, à son tour, utilisée pour produire de l’électricité pour l’usine.

Accent mis sur la réduction des déchets

Depuis l’ouverture de ses portes en 2007, l’usine de fabrication d’Irving Wallboard a utilisé des technologies de pointe pour fonctionner avec un objectif de zéro déchet. L’usine a été spécialement conçue pour consommer tous les déchets de processus générés et les réintégrer dans le processus de production, y compris l’eau. Au cours de ses 14 années d’exploitation, il n’y a eu aucun rejet d’eaux usées.

De plus, Irving Wallboard est en mesure de recycler les déchets issus de constructions ou de cartons des clients, détournant ces matériaux des sites d’enfouissement.


Source : JD Irving