Le papier hygiénique décime-t-il vraiment nos forêts nord-américaines?

Analyse de marché
Typographie

En février 2019, le rapport du Conseil pour la défense des Ressources naturelles (NRDC) a provoqué plusieurs reportages, dont celui intitulé « The Issue with Tissue » ou « le problème avec le papier tissu ».

Le rapport du Conseil critiquait les producteurs de papier tissu nord-américains pour la quantité de fibres vierges se retrouvant dans leurs produits et dénonçait l'impact sur l'environnement des coupes dans les forêts boréales. On ajoutait aussi que les usines intégrées de pâte vierge consommaient deux fois plus d'eau et relâchait plus de polluants dans l'air que les usines de pâte recyclée. Le NRDC appelait les producteurs à passer à des pâtes alternatives, telles des pâtes de bambou et de tiges de blé.

Alors, qu'en est-il vraiment? Les papiers hygiéniques et tissu à usage commercial sont-ils coupables? Quels sont les pourcentages de fibres vierges de résineux et de feuillus utilisés? Comment se compare l'industrie américaine au reste du monde avec son usage de pâte recyclée ou fabriqués de fibres sans retombées pour l'environnement?

D'abord, les forêts boréales se retrouvent au nord et au sud de l'hémisphère nord. Elles comprennent des forêts canadiennes ainsi que dans le nord du Minnesota et du Michigan. Les zones boréales du sud sont les plus productives et fournissent assez de fibres pour alimenter la production de pâte et papier.

Ressources naturelles Canada qualifie de forêt boréale la CARTE #1, ce qui veut dire que plusieurs usines de pâte et papier au pays auront du mal à s'alimenter localement sans toucher à la forêt boréale comme telle.

Fisher 28aout19 map1

La CARTE #2 énumère les usines de papier tissu hygiénique et à usage commercial aux États-Unis et au Canada; la taille du symbole indique le volume de fibre consommé (ADMT).

Fisher 28aout19 map2

D'abord on remarquera qu'il existe peu d'usines canadiennes de papier tissu comparativement au marché américain. Sans savoir la provenance exacte de leurs billes, copeaux et fibre commerciale, il est difficile d'établir avec exactitude le pourcentage de fibres de feuillus et de résineux provenant de forêts boréales à proprement parler. Mais ce chiffre devrait être élevé, puisque les plantations canadiennes et du nord des États-Unis n'abondent guère.

Il faut donc se pencher sur les importations américaines de pâte commerciale, de bois et de copeaux en provenance du Canada versus l'achat de pâte commerciale américaine en provenance de forêts boréales. Selon mon expérience, les usines américaines n'important pas souvent de billes ou de copeaux au Canada, à moins qu'il y ait un besoin urgent. L'usage de fibres de forêt boréale ne devrait conséquemment pas être élevé.

Toutefois, plusieurs usines produisant du papier tissu sont non intégrées, et même les usines intégrées utilisent une certaine quantité de pâte acheté dans leurs produits finaux. Cela veut aussi dire que 77% de la pâte achetée par les fabricants nord-américains de papier tissu proviennent de d'autres types de fibres, avec une majorité (54%) de pâte kraft blanchie d'eucalyptus. De plus, même si nous voyons moins de pâte désencrée et de pâte faite de fibre recyclée, il faut garder en tête que plusieurs usines de papier tissu hygiénique sont des fabriques de pâte intégrées, et ils procèdent à la transformation de la pâte recyclée directement sur place (Fig. 1).

Fisher 28aout19 fig1

Alors si l'industrie nord-américaine de papier tissu hygiénique et commercial achète autant de pâte d'eucalyptus, combien de pâte kraft utilisent-elle dans leurs feuilles? Et quel pourcentage de recyclé? Comment cela se compare-t-il avec les fibres utilisées dans d'autres grades de papier?

Enc e qui a trait à la pâte commerciale kraft, la pâte blanchie de résineux (NBSK) compte pour 23% de la fibre achetée par les usines produisant du papier tissu hygiénique et commercial nord-américain. Puisqu'il n'y a pas beaucoup de producteurs de pâte NBSK aux États-Unis, les usines américaines de papier tissu doivent importer des producteurs canadiens pour une large part, ce qui augmente l'incidence de l'utilisation d'essences de forêts boréales. Malgré tout, les grades de papier tissu et commercial consomment moins de pâte NBSK et NBHK que tout autre grade de produits. (Fig. 2)

Fisher 28aout19 fig2

Le spectre de la déforestation n'est pas l'apanage des forêts boréales. Que dire des coupes à blanc exercées pour faire place à de l'agriculture et à d'autres plantations? Alors que l'usage du papier tissu hygiénique augmente, comment se comparent d'autres régions dans leur utilisation de pâte vierge versus la pâte recyclée et la production de papier tissu comparativement à l'Amérique du Nord?

De cette production de papier tissu hygiénique, les papiers recyclés comptent pour plus de 25% des fibres consommées en Amérique du Nord et en Europe et environ 55% en Amérique latine. (Fig. 3).

Fisher 28aout19 fig3

La fibre d'eucalyptus compte pour environ 30% de la fibre utilisée dans les trois régions, fermant ainsi l'écart avec la fibre vierge de pâte NBHK ou NBSK de forêts boréales et de forêts tropicales. Il faut ajouter ici que l'eucalyptus tombe dans la catégorie des pâtes de feuillus et est moins convoité comme source de fibres alternative. Pourtant, il s'agit d'une option vraiment intéressante, puisqu'on la cultive en plantations et que son cycle de croissance est beaucoup plus rapide que les sources de pâte NBSK.

Au total, les usines nord-américaines de papier tissu hygiénique utilisent au moins 60% de fibres recyclées et d'eucalyptus, tout comme les usines européennes. Et c'est la fibre d'eucalyptus qui confère au papier tissu hygiénique ses propriétés de force mais aussi de douceur et d'absorption. (Fig.4)

Fisher 28aout19 fig4

Avec l'augmentation des stocks de papiers recyclés et les prix en chute libre, le potentiel d'ajouter des grades désencrés à la fibre vierge blanchie est plus fort que jamais. Les fibres de pailles de blé constituent aussi une avenue prometteuse de remplacement de pâte vierge, sans pour autant affecter la performance et la qualité du produit fini.

Les producteurs nord-américains et européens peuvent-ils aller plus loin dans leur utilisation de la pâte d'eucalyptus, tout comme le font les producteurs latino-américains? Et alors que l'alimentation en fibres se déplace vers des alternatives non forestières, quels seront es autres impacts environnementaux? Et lorsque la production de fibres achetées augmentera dans les usines, surtout dans les usines non intégrées, quels seront les incidences sur la consommation d'eau, d'énergie ainsi que sur l'empreinte carbone de la production de papier tissu?


A propos de Fisher International, Inc.

En vertu de son expertise approfondie dans l'industrie des pâtes et papiers, Fisher International offre des perspectives, de l'intelligence de marché, de l'étalonnage et de la modélisation pour toute une myriade de scénarios. En offrant aux compagnies la connaissance qui les aidera à mieux comprendre leurs forces et identifier leurs faiblesses, Fisher contribue au meilleur positionnement de ces entreprises et à leur croissance à long terme. Pour plus d'information, visitez le www.fisheri.com envoyer un courriel au Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..


A propos de l'auteure : Joanna Wilhelm est consultante senior, Intelligence de marché, Fisher International


Source : Fisher International