Oui, les détritus en plastique (n'importe quel déchet en l'occurrence) et la pollution marine sont terribles et nous devons examiner de près nos habitudes de consommation et réduire notre consommation de combustibles fossiles.

Le taux de récupération domestique des boîtes bleues de l'Ontario a encore diminué pour atteindre son niveau le plus bas depuis 2005. Selon Intendance Ontario, le taux de récupération de 2017 était de 61,3 %, en baisse Ontario Blue Box 2017de presque 2 % par rapport à l'année précédente. La cible provinciale est de 60 %.

Le contenu en matières recyclées est au cœur de l'approche axée sur l'économie circulaire que l'Ontario et d'autres provinces disent vouloir adopter. Elle permet aux matières premières de circuler plus longtemps dans l'économie, réduit la pression pour extraire davantage de matières vierges de la terre et retarde leur élimination éventuelle en tant que déchets.