Valorisation des matières résiduelles - Près de 15 M$ au Groupe Lebel pour une nouvelle usine de granules de bois sobre en émission de carbone

Biomasse
Outils
Typographie

CACOUNA, QC, le 4 avril 2022 - Le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada annoncent le versement d'une aide financière globale de près de 15 millions de dollars à l'entreprise Groupe Lebel inc. pour la construction d'une usine de production de granules industriels de bois, dont la centrale thermique sera alimentée par de la biomasse forestière résiduelle.

Située à Cacouna, au Bas-Saint-Laurent, cette usine assurera la valorisation de produits conjoints du sciage (sciures, écorces, copeaux, etc.) et de bois de qualité inférieure.

La ministre déléguée à l'Économie, Mme Lucie Lecours, le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, ainsi que le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Pierre Dufour, en ont fait l'annonce aujourd'hui. 

L'aide gouvernementale pour ce projet, dont le coût total s'élève à plus de 40 millions de dollars, se décline ainsi :

  • 12 millions de dollars en prêt sont consentis par le ministère de l'Économie et de l'Innovation (MEI), dans le cadre du programme ESSOR;
  • Plus de 1,75 million de dollars est alloué par le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles (MERN), à même le programme Bioénergies -- volet Implantation. Ce montant provient en parts égales du MERN, par l'entremise du Fonds d'électrification et de changements climatiques, et d'Environnement et Changement climatique Canada, par l'entremise du Fonds du leadership pour une économie à faibles émissions de carbone;
  • 1 million de dollars est accordé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) en vertu du Programme Innovation Bois (PIB), volet 2 -- Bois de qualité inférieure.

Grâce à ce soutien, le Groupe Lebel construira une nouvelle usine de granules d'une capacité de 100 000 t métriques par année dans sa première phase d'implantation, qui est prévue à l'hiver 2022-2023. Parmi les retombées anticipées, ce projet se traduira par la création d'environ 20 nouveaux emplois en usine et la consolidation de près de 1 000 emplois liés à la filière forestière régionale. L'exportation de granules en Europe est également prévue.

Cette usine sera munie d'une centrale thermique alimentée à la biomasse forestière résiduelle comme combustible pour faire sécher les sous-produits du bois servant à la production des granules. En préférant ainsi la bioénergie aux énergies fossiles pour ses chaudières, ce projet évitera l'émission d'environ 30 470 t de CO2 équivalent par année, ce qui équivaudrait au retrait de plus de 8 900 véhicules légers annuellement de nos routes.                               

Citations :

« Nos entreprises doivent adopter des technologies propres et entreprendre leur transition énergétique, et nous avons les programmes pour les soutenir. Avec cette nouvelle usine, le Groupe Lebel pourra produire un biocombustible renouvelable à faible empreinte carbone, tout en valorisant des matières résiduelles. Ce projet d'économie circulaire correspond en tous points à notre vision d'une économie au service de l'environnement. »

Lucie Lecours, ministre déléguée à l'Économie

« Un des objectifs du Plan directeur en transition, innovation et efficacité énergétiques du Québec consiste à réduire notre dépendance aux combustibles fossiles. Il est donc réjouissant de voir des entreprises, telles que Groupe Lebel, prendre le virage de la transition énergétique. Ce projet de bioénergie constitue un autre exemple prometteur de l'économie circulaire et je salue le Groupe Lebel pour sa vision énergétique durable avec cette nouvelle usine. »

Jonatan Julien, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable de la région de la Côte-Nord et de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

« La diversification et l'optimisation des procédés sont au nombre des défis que doit relever l'industrie québécoise des produits forestiers. Par leurs initiatives, les entreprises comme Groupe Lebel contribuent à valoriser les bois de qualité inférieure ainsi qu'à générer des investissements stratégiques essentiels au rayonnement de l'industrie forestière d'ici et à son apport pour créer de la richesse au Québec. C'est ce qui fait que le Programme Innovation Bois est beaucoup plus qu'un programme de financement; il devient source de prospérité économique et de fierté! »

Pierre Dufour, ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec

« Pour réussir à atteindre nos objectifs de réduction de GES, il faut réduire notre consommation d'énergie fossile. Les bioénergies sont un excellent complément à notre hydroélectricité. Dans le Plan pour une économie verte 2030, le gouvernement souhaite d'ailleurs augmenter de 50 % la production de bioénergies d'ici à 2030. Une initiative comme celle de Groupe Lebel concourra à l'atteinte de cette ambitieuse cible. C'est donc un projet gagnant sur toute la ligne! »

Benoît Charette, ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ministre responsable de la Lutte contre le racisme et ministre responsable de la région de Laval

« La crise climatique représente une énorme menace pour notre santé, notre bien-être économique, la sécurité mondiale et la biodiversité. Les Canadiens exigent clairement que leurs gouvernements en fassent davantage pour créer une économie durable, résiliente et à faibles émissions de carbone. Mais nous ne pouvons pas réussir seuls. C'est pourquoi des partenariats à l'image de celui avec la province de Québec sont si importants. Des initiatives comme le projet du Groupe Lebel permettent de réduire les émissions et de bâtir des collectivités résilientes. »

L'honorable Steven Guilbeault, ministre de l'Environnement et du Changement climatique

« L'usine de granules nous permettra d'optimiser notre plan de croissance en nous permettant d'écouler nos sous-produits invendus ainsi que ceux issus de la transformation de bois affectés par la tordeuse des bourgeons de l'épinette. Le choix de la municipalité de Cacouna comme localisation de la future usine est hautement stratégique étant donné la proximité du port de Gros-Cacouna ainsi que de nos activités de première transformation. »

Louis-Frédéric Lebel, président-directeur général du Groupe Lebel inc.

Faits saillants :

  • Géré par Investissement Québec, le programme ESSOR  vise à appuyer, dans une perspective d'accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d'emplois et de développement durable, les projets d'investissement réalisés au Québec.
  • Le Programme Bioénergies  (anciennement nommé Biomasse forestière résiduelle) -- volet Implantation a pour objectif de soutenir financièrement des projets qui permettent de réduire les émissions de GES par des mesures de conversion utilisant la bioénergie pour des applications de production d'énergie thermique en vue de remplacer, totalement ou partiellement, les combustibles fossiles. Ce programme est financé dans le cadre de la mesure 1.4.2. « Appuyer l'efficacité et la conversion énergétiques, et l'optimisation des procédés en entreprise » du Plan pour une économie verte 2030.
  • Le Programme Innovation Bois  permet de soutenir des projets innovants tout en favorisant la diversification de l'approvisionnement des usines et en encourageant la transformation des bois de qualité inférieure.
  • Le Groupe Lebel  est l'un des principaux fabricants de bois d'œuvre dans l'est du Canada, et ce, depuis 65 ans. L'entreprise compte aujourd'hui 19 usines en activité (sciage et valeur ajoutée) sur les territoires de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent, de Charlevoix et de la Gaspésie, en passant par l'Ontario et le Maine. Elle y emploie 1 200 employés au total.

Liens connexes :

 


Source : Gouvernement du Québec