Le gouvernement de l’Ontario lance son tout nouveau Plan d’action en matière de biomasse forestière

Biomasse
Outils
Typographie

La province soutient le dynamisme du secteur forestier pour les prochaines générations.

Calstock – Le gouvernement de l’Ontario lance aujourd’hui son tout premier Plan d’action en matière de biomasse forestière, une initiative visant à stimuler la croissance économique et à renforcer le dynamisme du secteur forestier pour les prochaines générations. Le Plan vise à développer les possibilités économiques d’utilisation de la biomasse forestière, un résidu de bois de faible qualité résultant des activités des usines forestières, à des fins nouvelles et variées, notamment pour les produits de consommation à faible émission de carbone et les énergies renouvelables.

« Les utilisations novatrices de la biomasse forestière permettront de créer de nouvelles sources de produits renouvelables et écologiques et de développer de nouveaux marchés », a déclaré Greg Rickford, ministre du Développement du Nord, des Mines, des Richesses naturelles et des Forêts. « Le Plan d’action en matière de biomasse forestière de notre gouvernement protégera les emplois forestiers dans toute la région du Nord et permettra à notre province de disposer des matériaux dont nous avons besoin pour Bâtir l’Ontario. »

La publication du Plan d’action coïncide avec la conclusion d’un nouveau contrat pour la production d’électricité à partir de la biomasse par la centrale de Calstock à Hearst. Plus tôt cette année, Todd Smith, ministre de l’Énergie de l’Ontario, a demandé à la Société indépendante d’exploitation du réseau d’électricité de conclure un contrat d’approvisionnement reconnaissant le rôle important que joue la centrale de Calstock dans la satisfaction des besoins en électricité de l’Ontario. Le nouveau contrat, qui permettra de créer de bons emplois dans le Nord, prévoit l’utilisation de 158 000 tonnes d’énergie renouvelable de biomasse par an.

« Nous savons que la biomasse est essentielle à notre industrie forestière, et que cette industrie est elle-même essentielle au Nord de l’Ontario. Ce plan d’action de notre gouvernement est une solution gagnante pour tous », a déclaré le ministre Smith. « La sécurisation de la production d’électricité à partir de la biomasse à la centrale de Calstock permettra de continuer à promouvoir la production d’énergie propre, de soutenir les petites collectivités et de créer des emplois dans toute la région du Nord, tout en maintenant la stabilité des tarifs d’électricité pour les familles et les entreprises. »

Les objectifs quinquennaux du Plan d’action consistent notamment à trouver de nouvelles utilisations pour la biomasse forestière, à améliorer le contexte commercial pour les produits de la biomasse forestière et à favoriser la participation des collectivités autochtones aux chaînes d’approvisionnement en biomasse forestière.

« Nous sommes ravis de voir le gouvernement de l’Ontario reconnaître l’importance que revêt la biomasse pour l’avenir de la province. Il s’agit d’une forme d’énergie propre à faible teneur en carbone et un élément central de la bioéconomie circulaire en pleine croissance, a déclaré Ian Dunn, président et chef de la direction de l’Ontario Forest Industries Association. « Ce plan d’action est une feuille de route pour les cinq prochaines années du secteur et une vision à long terme pour la biomasse en Ontario. C’est le coup d’envoi d’une nouvelle ère, et les secteurs forestiers ont hâte d’explorer l’avenir de cette ressource renouvelable et écologique. »

L’élaboration du plan d’action a été soutenue par un groupe de travail diversifié ayant des intérêts variés dans la biomasse forestière, notamment des partenaires autochtones, des entreprises et des associations.

« Le territoire non cédé de Wiikwemkoong ayant franchi de grandes étapes vers la construction d’une usine de granulés de bois de 150 000 tonnes dans la région de Sudbury, Wiikwemkoong attend avec impatience l’annonce par l’Ontario du Plan d’action en matière de biomasse forestière et la mise en œuvre des mesures prévues dans le plan », a déclaré John Manitowabi, directeur de la Direction des terres et des ressources naturelles du territoire non cédé de Wiikwemkoong.

« Ce plan aidera Wiikwemkoong à atteindre son objectif d’utilisation de la biomasse forestière comme solution plus écologique pour les sources de combustible de chauffage des collectivités locales et à promouvoir la création d’emplois à l’usine même et d’emplois supplémentaires dans le secteur forestier, qui seront nécessaires pour déplacer la biomasse sous-utilisée et non commercialisable dans les Unités forestières de Sudbury, Spanish et Northshore. »

Le plan définitif tient compte des commentaires et des suggestions du public et des collectivités autochtones recueillis dans le cadre d’un important processus de consultation.

« Les biocarburants ont le potentiel de jouer un rôle de premier plan dans la décarbonisation de l’industrie sidérurgique au Canada, avec un défi considérable pour assurer un approvisionnement durable en biomasse, a affirmé Catherine Cobden, présidente et chef de la direction de l’Association canadienne des producteurs d’acier. La biomasse forestière est une matière première idéale pour produire le biocharbon de haute qualité nécessaire. Ce Plan d’action est un premier pas sur la voie vers la détermination de la disponibilité de la biomasse et des chaînes d’approvisionnement potentielles pour répondre aux besoins de notre industrie. »

Pour en savoir plus sur le Plan d’action en matière de biomasse forestière de l'Ontario, visitez le site : https://www.ontario.ca/fr/page/plan-daction-en-matiere-de-biomasse-forestiere


Faits en bref

  • La foresterie, un secteur essentiel à l’économie de l’Ontario, fournit des matériaux utilisés dans les masques et les chemises d’hôpital et dans d’autres produits d’hygiène, ainsi que dans les emballages médicaux et alimentaires stériles.
  • En 2020, le secteur forestier a généré 18 milliards de dollars de recettes provenant de la vente de produits manufacturés et de services. En 2021, il a soutenu plus de 148 000 emplois directs et indirects.
  • Les produits du bois issus des forêts de la Couronne de l’Ontario proviennent de sources durables et renouvelables. Le bois est une ressource renouvelable, une source d’énergie propre et une solution de rechange durable et biodégradable aux plastiques à usage unique.
  • Le manque de débouchés pour les surplus de bois de faible qualité, la biomasse, est l’un des obstacles à l’expansion des activités de récolte de bois en Ontario. Le Plan d’action en matière de biomasse forestière met l’accent sur deux types de biomasse forestière : les sous-produits de fabrication, notamment l’écorce, les copeaux et la sciure, et les biofibres forestières, c’est-à-dire les arbres ou les parties aériennes des arbres qui normalement n’entrent pas dans la fabrication des produits forestiers courants.

Citations

« Le Plan d’action en matière de biomasse forestière reflète l’engagement du gouvernement à créer des emplois et à soutenir les collectivités forestières de l’Ontario. Il s’agit d’un élément clé de la Stratégie de compétitivité du secteur forestier de l’Ontario qui promouvra la croissance économique, favorisera l’innovation et encouragera l’investissement dans les entreprises forestières. La biomasse est essentielle à l’économie verte de l’Ontario, et le Plan d’action est un investissement dans son avenir. »

- Dan Bowes, R.P.F.
président – Ontario Forest Industries Association, et directeur des ressources en bois et en fibres de l’Ontario, Columbia Forest Products

« À une époque d’évolution transformationnelle dans le secteur forestier, le Plan d’action en matière de biomasse forestière crée une base solide sur laquelle notre industrie peut investir dans l’avenir. En concluant un contrat de cinq ans pour la centrale de Calstock à Hearst, le gouvernement a une fois de plus démontré son ferme engagement envers les travailleurs et les employeurs du Nord de l’Ontario. »

- Dominic Lemieux
directeur général – Opérations de l’Ontario, Atlantic Power

« La foresterie durable est au cœur de GreenFirst Forest Products. Compte tenu de cet engagement, nous sommes ravis de la publication du Plan d’action en matière de biomasse forestière. Ce plan reconnaît que les ressources en biomasse forestière peuvent soutenir les collectivités du Nord, rurales et autochtones, offrir des possibilités aux entreprises forestières de toutes tailles et contribuer à un environnement sain. La vision du plan d’action reflète notre aspiration pour le secteur forestier de l’Ontario : des forêts abondantes qui profitent à tous. »

- Chris McDonell, R.P.F.
forestier en chef, GreenFirst Forest Products

« La biomasse forestière durable et renouvelable de l’Ontario offre une occasion inouïe de devenir un chef de file mondial de la bioéconomie, en créant de nouveaux produits à faible teneur en carbone et des matériaux durables, et en soutenant les emplois dans le secteur des produits forestiers et les collectivités. »

- Chris Walton
chef de la direction, Centre de recherche et d’innovation en bioéconomie


Ressources supplémentaires

    Registre environnemental de l’Ontario

    Croissance durable :Stratégie de compétitivité du secteur forestier de l’Ontario


    Source : Gouvernement de l'Ontario