Le Maître Papetier

Vendredi 19 juillet 2019

twitteryoutube

Accueil Usines et Technologies Profil d'entreprises Sofidel ouvre ses installations de Circleville

Sofidel ouvre ses installations de Circleville

Envoyer Imprimer PDF

« Nous serons un chef-de-file, » a promis le PDG Luigi Lazzareschi lors de la cérémonie d'ouverture. Un rêve s'est en effet réalisé récemment à Circleville, Ohio, alors que Sofidel ouvrait sa première usine de type « greenfield» (flambant neuve) en Amérique du Nord.

Cette ouverture survient 20 ans après que l'entreprise italienne ait ouvert une première usine à l'extérieur de son pays d'origine, en France. Elle est dorénavant le 6e plus important fabricant de papier tissu au monde.

Le PDG du Groupe Sofidel a été étudiant aux États-Unis, et après avoir établi Sofidel comme un joueur important du papier tissu en Europe, il reluquait depuis longtemps le vaste marché américain et espérait y occuper une place de choix. « L'Amérique est un pays qui accueille et supporte les projets de gens ambitieux, » a-t-il dit lors de la cérémonie d'ouverture.

Il a ajouté que la compagnie suivra son modèle d'affaires comme d'habitude et se servira de trois choses auxquelles il croit comme effet de levier : une technologie innovatrice, la proximité des marchés et la durabilité.

Sofidel a commencé par prendre assise aux États-Unis avec l'achat des actifs de Cellyne en Floride, au Wisconsin et au Nevada en 2012, mais l'objectif à long terme a toujours été d'assurer une présence majeure sur le marché en développement rapide du papier commercial et industriel AFH (Away from home) en Amérique du Nord.

Les prochaines étapes de la compagnie furent d'accroître sa présence au pays de l'Oncle Sam avec l'ouverture d'une nouvelle usine de conversion en Oklahoma, et de moderniser les équipements de conversion de l'ancienne Cellyne au Nevada.

En 2015, l'entreprise a acheté Green Bay Converting, y compris un terrain au Mississippi pour y construire de nouvelles installations de conversion. Toutefois la nouvelle la plus importante devait tomber plus tard en 2015. Grâce à l'apport de SelectUSA – un programme qui supporte les investissements étrangers aux États-Unis – Sofidel a choisi de construire une usine intégrée (fabrication et conversion) de type greenfield à Circleville, OH, après avoir considéré un site déjà exploité dans l'Est du pays. La compagnie a aussi ouvert son bureau-chef américain à Philadelphie, PA.

À l'origine, l'usine devait accueillir une machine à papier tissu mais M. Lazzareschi a surpris tous les délégués de RISI lors de sa conférence à San Diego en annonçant l'acquisition d'une deuxième machine à papier Valmet Advantage NTT200 HS pour Circleville. Cette machine a été mise en opération quelques jours suivant l'ouverture officielle de l'usine de 400 millions$ en octobre 2018.


« L'Amérique est un pays qui accueille et supporte les projets de gens ambitieux, » déclara Luigi Lazzareschi, PDG du Groupe Sofidel.

Les travaux à Circleville ont débuté en 2016. La première ligne de conversion a été mise en marche en février 2018, alors que la première usine de papier tissu a commencé à produire vers la fin du printemps de la même année. Toujours en phase démarrage lors de l'ouverture, la machine fonctionne très bien selon Sofidel. L'usine de Sofidel est la plus vaste usine intégrée, celle-ci couvrant 1,8 millions de pieds carrés, s'étirant sur une distance d'un mille. C'est aussi l'usine la plus avancée techniquement.

Éventuellement, cette usine comptera jusqu'à 700 travailleurs. Les premiers arrivés, au nombre de 300, proviennent d'industries différentes et n'ont aucune expérience en pâte et papier. Toutefois le cadre industriel de la région, frappé par des fermetures d'usines, était fort, ce qui a permis à Sofidel de recruter des personnes avec ce qu'elle appelle « une mentalité industrielle. »

L'université de Miami (Ohio) offre un programme de Science du papier et Sofidel a embauché quelques ingénieurs ayant fraichement gradué. « Nous sommes très satisfaits de nos travailleurs, » ajoute M. Lazzareschi. Ils n'ont pas été difficile à former et ils ont le potentiel de croître à l'intérieur du groupe, pas seulement au niveau de l'usine. »

Pâte vierge entièrement certifiée

L'usine utilise un mélange de pâte vierge de bois franc et de résineux (100% certifié) fourni par une variété de producteurs en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. On retrouve cinq convoyeurs complètement automatisés qui alimentent les machines à papier. C'est là que les essences de bois franc et de résineux sont séparées pour la mise en pâte (250 tonnes/jour), ce mélange alimentant chaque machine à papier.

Lorsque la capacité de production aura plafonné, l'usine sera en mesure de produire environ 130 000 tonnes/année de papier tissu sur deux machines. Celles-ci peuvent produire du papier conventionnel ou de qualité élevée et texturé (douceur, bouffant accru). Ces machines peuvent atteindre la vitesse de 1800 mètres/minute en mode texturé ou 2000 mètres/minute en mode conventionnel. Sofidel estime que ses machines vont produire une qualité de papier proche des machines TAD (Through air dried), mais à coûts moindres.

Les deux machines comprennent une caisse d'arrivée OptiFlo de Valmet et un cylindre Yankee en alliage. La technologie de papier tissu Advantage comprend des hottes avec systèmes d'air AirCap, des systèmes WetDust et des enrouleuses SoftReel. Valmet a aussi livré l'ingénierie de base de l'usine, une partie de l'équipement de préparation de pâte ainsi que les systèmes d'automatisation, incluant les systèmes de contrôle distribué et de la qualité (DCS, QCS).

Les machines à papier sont conçues pour améliorer la qualité, tout en maximisant l'efficacité énergétique et l'économie de fibre. Les rouleaux Jumbo pèseront 4-5 tonnes. Celli a pour sa part fourni l'enrouleuse E-Wind T200.

En premier lieu, l'usine produira du papier essuie-main, du papier hygiénique et des serviettes de table de deux à quatre plus, selon le produit fini. Le marché américain accepte plus facilement le 1-2 plis alors qu'en Europe on vend du 2-4 plis.

L'aire de conversion est le plus vaste de toutes les usines de Sofidel, celle-ci couvrant 430 000 pieds carrés. On y retrouve 10 lignes de conversion, dont six ont été fournis par Fabio Perini. Cinq autres lignes devraient être installés dans le futur.



L'équipement actuel comprend trois lignes Perini, qui fait appel à une technologie brevetée dont la technologie à 4 rouleaux modifie le concept de rembobinage et qui procure un contrôle de rouleau accru ainsi qu'une géométrie d'enroulage de conception supérieure. Les quatre rouleaux mobiles sont munis d'entraînements indépendant qui alimentent constamment et uniformément de la première feuille à la dernière.

Les quatre points de contact du système Constellation permettent un contrôle plus complet et ce en douceur, pour un enroulage rapide. L'enroulage doux préserve la qualité du papier décor et du produit fini en général. Les rouleaux ont un meilleur bouffant, même si on utilise un papier de grammage plus léger.

Outre les unités Constellation, Perini a aussi fourni l'enrouleuse Time et l'équipement Myline, les machines d'emballage Casmatic, y compris la technologie A6T de Perini et la technologie CMW3000. Toutes les lignes sont conçues pour être flexibles et peuvent produire une gamme complète de papier hygiénique et de serviettes de table. La technologie avancée d'enroulage préserve la douceur de la feuille tout en assurant une séparation uniforme du début à la fin de chaque rouleau de papier.

On retrouve deux machines à plier, une chacune pour le papier essuie-main et visage, et une plieuse à serviettes de table en cours d'installation. Les opérations de conversion composent avec 130 000 tonnes/année de papier tissu. Tout a été conçu pour maximiser l'efficacité ainsi que la qualité des produits finis.

Un système de palettiseur/entreposage pleinement automatisé est fourni par Elettric80 (E80). Il s'agit du premier système du genre E80 à être fourni en sol américain et de l'usine la plus vaste offerte par le fournisseur.

L'offre de E80 comprend la manutention des bobines mères. Des chariots élévateurs guidés au laser (VGL) gèrent les rouleaux de la cueillette à la machine à papier jusqu'à la livraison vers les bobineuses de l'aire de conversion. Les rouleaux sont acheminés vers l'entrepôt et rangés sur deux étagères par VGL. Toutes les données sur les rouleaux et de l'entrepôt sont gérées par le logiciel propriétaire de E80 appelé Smart Decision Maker (SDM). SDM se veut ni plus ni moins que le cerveau derrière toutes les activités d'automatisation.

La compagnie fournit également le palettiseur et l'emballage (palettiseur Dragon haute vitesse et semi-rapide Condor pour le changement de pattern de palettes (paquets, liasses ou casiers). Toutes les machines sont dotées du changement automatique de pattern de palettes et du logiciel PPM (pallet pattern maker). L'emballage étiré est réalisé grâce à une emballeuse BEMA Silkworm avec changement automatique de la pellicule de tête.

Il existe plusieurs modèles de VGL pour le convoyage des produits finis. Des chariots élévateurs de type Quad performent toutes les opérations de palettisage jusqu'à l'emballage hors-ligne des produits et l'entreposage intelligent. Tous les mouvements de produits sont gérés par le logiciel SDM de E80.
Les chariots VGL livrent les matériaux bruts de l'entreposage à toutes les sections du complexe de conversion, y compris les livraisons de carton ondulé vers les empileurs ainsi que d'autres matériaux utilisés par l'usine de conversion et d'emballage.

Finalement, E80 a fourni le Smart Store, la section d'entreposage haute densité. Il s'agit d'une grille dont la structure est entièrement conçue et assemblée par E80. Haute de 7 étages, elle peut soutenir 56 000 positions de palettes. Smart Store reçoit les palettes finies via le système GVL en provenance de la zone de conversion. Smart Store exécute aussi les commandes d'expédition selon les quantités et priorités dictées par le ERP de Sofidel jusqu'au SDM de E80. La logique d'entreposage est gérée par SDM, le même outil de décision qui gère toute la logistique d'automatisation à travers la chaîne de production. Le système peut charger jusqu'à 6000 palettes en 12 heures.

La section automatisée d'entreposage est conçue pour assurer une qualité élevée de produits finis ainsi que la sécurité des employés.

Sofidel est fière de son bilan environnemental. Un de ses principes directeur se lit comme suit : « Moins égale plus. » Le groupe Sofidel totalise une consommation d'eau moyenne de 7,1 L/kg de papier tissu produit comparativement à la moyenne de l'industrie d'entre 20 et 25 L/kg.

L'usine de Circleville utilise la cogénération. La chaleur générée par les turbines est récupérée et utilisée pour fournir de l'énergie thermique pour sécher le papier tissu. La chaleur peut ensuite être recyclée pour produire de la vapeur redistribuée aux hottes aspirantes.


Ryan Scribner, Directeur exécutif chez Pickaway Progress Partnership, Emi Stefani, Président du groupe Sofidel, Luigi Lazzareschi, PDG du groupe Sofidel, Brian Lenihan, Directeur exécutif de SelectUSA, Kenny McDonald, Président et directeur économique chez Columbus 2020, et Glenn Richardson, Directeur général chez Jobs Ohio.

Côté consultants, la firme BHM Ingenieure d'Autriche a été retenue comme ingénieur principal du projet de Sofidel America. Il s'agissait du premier projet de Sofidel aux États-Unis, fait remarquer le directeur principal Peter Oksakowski. « Étant donné que BHM avait déjà à son actif plusieurs projets dans des pays étrangers, nous connaissions l'importance d'en apprendre plus sur la construction ainsi que sur les méthodes de construction aux États-Unis, » ajoute M. Oksakowski.

BHM a fourni : les services de consultation reliés au développement du projet; la gestion du projet; le plan de développement du site et l'aménagement de l'usine, incluant un échéancier global des travaux; le support à la clientèle concernant la coordination de toutes les parties prenantes au projet (fournisseurs, propriétaire du terrain, autorités, etc.); le développement de l'aménagement de tous les départements de l'usine en considérant les exigences du procédé de fabrication de papier, le procédé de conversion et les intrants logistiques (débit du matériel, systèmes d'entreposage); design architectural et structurel pour tous les bâtiments ainsi que l'ingénierie civile (design conceptuel des services publics, drainage de l'eau de pluie, secteurs pavés).

BHM a aussi fourni le design détaillé de l'architecture et de la structure pour les deux machines à papier tissu, les usines de cogénération, l'usine de traitement des eaux usées et de l'eau fraîche ainsi que de la dalle de plancher de la section d'entreposage.

Priorités : marque privée et AFH

Lors de la période de questions des journalistes suivant les cérémonies d'ouverture officielle, M. Lazzareschi a affirmé que Sofidel prévoit se concentrer sur le marché des marques privées aux États-Unis et n'importera pas ses marques européennes de ce côté-ci de l'Atlantique.

L'autre secteur ou Sofidel table sur une forte croissance est le marché commercial industriel (AFH ou Away-from-home). Mais la majeure partie de la production à Circleville est destinée aux marques privées, pour lesquelles la demande ne cesse de croître.

Et pour bien servir ce segment de marché américain, M. Lazzareschi croit que l'ajout de 8 à 10 usines d'opération seront nécessaires. Il a ajouté que l'investissement de la compagnie à Inola, OK, dont l'ouverture est prévue en 2020, sera semblable à Circleville (deux machines à papier tissu), mais avec une capacité moindre, à 120 000 tonnes/année. La disposition des bâtiments et l'emprise au sol seront les mêmes à peu de choses près. Les travaux à Inola ont commencé en mars 2018.

Couvrant 280 acres de terrain, le site de Circleville peut accommoder jusqu'à trois machines à papier, mais cela n'est pas dans les plans immédiats de la compagnie, qui affirme avoir d'autres priorités. M. Lazzareschi admet que quelque part, dans un futur pas si lointain, Sofidel devra investir dans une machine TAD et que celle-ci serait probablement installée à Circleville.

Les autres priorités dont parle M. Lazzareschi sont l'expansion des opérations de Sofidel aux États-Unis, possiblement dans le Pacifique Nord-ouest.

Il a ajouté que plusieurs produits sont expédiés de l'Est des Rocheuses vers le Pacifique Nord-ouest. Cependant, les producteurs chinois sont déjà présents dans cette région. Et puis les tarifs douaniers et le spectre d'une guerre tarifaire entre la Chine et les États-Unis font que la direction de Sofidel réfléchit à toutes ses options. Cela pourrait ouvrir la porte à de nouvelles machines à papier installées aux États-Unis.

Comment fera Sofidel pour aller chercher d'autres parts de marchés aux États-Unis? « Avec une qualité de produits élevée et des prix attrayants, répond M. Lazzareschi. Nos actifs américains sont plus forts que plusieurs compétiteurs. Ces actifs sont plus gros et neufs. Nous bénéficions ainsi d'une qualité en provenance d'installation à la fine pointe et de coûts d'opération moindres.

On s'attend à une croissance dans les deux chiffres aux États-Unis dans le futur, tandis que celle de l'Europe n'avancera que d'un point. Dans le moyen et long terme, nous chercherons d'autres nouveaux sites ou feront des acquisitions aux États-Unis. » Il ajoute que Sofidel ne planifie aucune usine neuve (de type greenfield) en Europe pendant cette même période.

Enfin, M. Lazzareschi croit que les investissements comme ceux de Sofidel vont « changer la production aux États-Unis. Le marché a jusqu'ici été concentré entre peu de mains. Dorénavant les marques privées sont en croissance et il faut être très compétitifs. Un effort pour réviser/moderniser des actifs sera nécessaire. »

Il a conclu en disant, sur un ton blagueur, que « nos investissements vont rapporter une fortune aux équipementiers! »


Cet article a été publié pour la première fois dans l'édition printemps/été 2019 de Tissue360o. Graeme Rodden est l'éditeur de Tissue360o, une publication officielle de TAPPI.
TAPPI est la principale association des industries mondiales de la pâte à papier, du papier, de l'emballage, du conditionnement et de la transformation.

 

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
innofibre
valmet
domtar
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier
le maitre papetier