Le Maître Papetier

Mercredi 12 décembre 2018

twitteryoutube

Accueil Blogues Jaclin Ouellet La vision d’Huhtamaki sur la proposition de la Commission européenne quant aux plastiques à usage unique

La vision d’Huhtamaki sur la proposition de la Commission européenne quant aux plastiques à usage unique

Envoyer Imprimer PDF

L'alternative aux emballages de plastique – les emballages à base de carton de fibres recyclées – est en danger!

La proposition de la Commission européenne vise en effet une réduction de la consommation des produits en plastique, en particulier les tasses, les assiettes, les boîtes et autres contenants alimentaires.

Dans sa proposition, la Commission, de par sa Directive sur les plastiques à usage unique, prône des réductions significatives de l'usage de ces produits. Sous sa forme actuelle, la Directive englobe aussi une large gamme d'emballages alimentaires à base de carton. Tout cela à cause de la mince épaisseur de couchage à la surface de ses emballages pour la sécurité de l'aliment et du consommateur. À ce moment-ci, les propriétés physiques de sécurité de cette couche de protection contiennent une doublure de plastique, soit biologique soit à base de produits fossiles.

Huhtamaki craint en fait pour la croissance économique des emballages alimentaires. Ceux-ci permettent de desservir des clients en augmentant l'accessibilité, en réduisant les déchets et en protégeant la santé des consommateurs. Le secteur des services alimentaires seul représente 5 à 10% du produit domestique brut en Europe. Et la croissance de 5% annuellement de ces produits permet de maintenir les emplois de millions de personnes.

Les propositions de la Commission européenne viendraient restreindre le secteur des emballages alimentaires et mèneraient tout droit à des pertes d'emplois significatives.

Huhtamaki est d'avis que le carton recyclable couché avec des polymères et le carton contenant des polymères devraient être exclu de la définition de plastique de la Commission. L'industrie des services alimentaires, qui utilise les cartons de fibres recyclées, serait perdante, d'autant plus que les barrières de couchage (5-10% du produit) peuvent être séparées et recyclées lors de la récupération du carton (90% du produit).

Huhtamaki souligne que, pour l'heure, elle continue d'innover avec les producteurs de carton, l'industrie chimique et les clients dans le but de concevoir des barrières de couchage alternatives aux barrières de plastique, et de produire les meilleurs emballages alimentaires possibles.


Source: Huhtamaki




 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
le maitre papetier
le maitre papetier
Vision Biomase Québec
fpinnovations banner
buckman banner
cristini banner
le maitre papetier