Le Maître Papetier

Vendredi 15 décembre 2017

twitteryoutube

Accueil Blogues Jaclin Ouellet Un papetier en campagne électorale

Un papetier en campagne électorale

Envoyer Imprimer PDF

L'économie est sur les lèvres de tous les politiciens en cette campagne électorale fédérale, mais pas l'industrie des produits forestiers. Cette dernière n'est ni un enjeu, ni même un sujet de conversation, alors que des pans de l'économie canadienne et des régions entières dépendent toujours de la forêt pour vivre. Curieuse contradiction que Patrice Mangin, PDG du Centre intégré en pâtes et papiers, a sans doute voulu corriger en se présentant comme candidat libéral dans la région de Trois-Rivières.

Que l'on soit pour ou contre l'initiative de M. Mangin ou son choix de parti, ceux et celles qui le connaissent comprennent que cette incursion en politique est d'abord et avant tout guidée par ses convictions profondes. Loin d'être un nostalgique, Patrice Mangin sait mieux que quiconque ce qui se prépare dans l'industrie des produits forestiers : la Mauricie, chef-lieu de l'industrie durant des décennies, est au cœur de la présente mutation et nul doute que le chercheur et scientifique qu'est M. Mangin souhaite voir la région reprendre son titre de capitale forestière.

Il est rafraîchissant de voir un papetier s'impliquer à un autre niveau pour faire bouger les choses. L'industrie des produits forestiers ne manque pas d'idées pour sortir de la crise : elle manque de fonds. Patrice Mangin a choisi de sortir momentanément de son domaine (et peut-être aussi de sa zone de confort) pour porter son message sur la scène politique, et attirer « l'électrochoc » économique dont la Mauricie a besoin. Que cela fasse ou non bouger les choses, il aura au moins eu le mérite d'essayer.


 
paptac-portal

inscription-infolettre

acces-infolettres
banniere PaperWeek Canada
buckman banner
fpinnovations banner
kemira banner
tecumseth banner
cristini banner
banniere BIOFOR International
le maitre papetier